Soudan : première réunion formelle sur le déploiement de casques bleus au Darfour

26 septembre 2006

Faisant suite à une série de réunions informelles, le Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies (DPKO) a présidé hier sa première réunion formelle avec de potentiels contributeurs de troupes sur le déploiement d&#39une force de l&#39ONU au Darfour.

« Environ 70 pays sont venus. Les invités étaient les contributeurs actuels aux forces de maintien de la paix et les pays qui ont exprimé intérêt sur le Darfour », a rapporté Stéphane Dujarric, porte-parole du Secrétaire général, lors de son point de presse au siège de l'ONU.

Au cours de cette réunion, le DPKO a présenté un compte-rendu des planifications en cours pour le déploiement d'une force de l'ONU au Darfour, qui dépend du consentement du gouvernement du Soudan, et a entamé un dialogue avec les contributeurs potentiels.

« Des promesses ont été faites et nous attendons d'en recevoir beaucoup d'autres », a fait savoir le porte-parole.

Une deuxième réunion aura lieu prochainement.

Le Secrétaire général de l'ONU et le président de l'Union africaine (UA) ont écrit conjointement au président du Soudan pour l'informer du soutien qui sera apporté par l'ONU à la Mission de l'UA au Soudan (MUAS) déployée dans la région du Darfour, suite à des consultations du mois de septembre, a encore indiqué Stéphane Dujarric.

Les décisions prises visant à soutenir la MUAS comprennent notamment le déploiement d'équipements et de personnels de l'ONU, a-t-il précisé.

L'UA a décidé la semaine dernière d'étendre le mandat de son opération au Darfour jusqu'à la fin du mois de décembre, ce qui permettra d'éviter un vide sécuritaire dans la région à la fin du mois de septembre. (dépêche du 21.09.06).

La MUAS qui comprend 7.000 hommes devait être remplacée par une mission de l'ONU devant compter 17.300 soldats.

Le Conseil de sécurité a autorisé fin août le déploiement au Darfour d'une force des Nations Unies pour protéger les populations civiles, invitant le gouvernement soudanais à consentir à un tel déploiement (dépêche du 31.09.06).

Le conflit du Darfour qui a démarré en 2003 a déjà fait plus de 200 000 morts et 2,5 millions de déplacés. L'accord de paix qui a été signé en mai entre gouvernement du Soudan et une partie des rebelles n'a pas mis fin aux combats. L'insécurité et l'impunité continuent de régner au Darfour. Les massacres, les viols et les pillages se poursuivent.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.