RDC : le PAM lance une opération alimentaire d&#39urgence dans l&#39Est du pays malgré le manque de fonds

26 septembre 2006

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé aujourd&#39hui le début d&#39une opération alimentaire d&#39urgence, qui vise à transporter 1.450 tonnes de nourriture par voie aérienne, à destination d&#39au moins 8.800 personnes dans l&#39Est de la République démocratique du Congo (RDC).

Le PAM indique, dans un communiqué publié à Kinshasa, qu'il est forcé de procéder à cette opération bien qu'il n'ait encore reçu aucun des fonds promis pour l'année prochaine.

Le convoi actuel est financé par une contribution du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) des Nations Unies.

« Plus de 70 centres nutritionnels géré par des ONG partenaires ont désespérément besoin de fournitures pour les enfants, les femmes enceintes et les personnes déplacées de retour chez elles », indique le communiqué.

L'agence précise qu'elle a contacté plusieurs compagnies aériennes civiles pour transporter quelque 1.450 tonnes de nourritures dans les provinces du Nord Katanga, de Maniema et du Sud Kivu, où les routes et les transports ferroviaires sont quasiment inexistants.

« Certains centres n'ont pas reçu de nourriture depuis des mois et la situation des enfants souffrant de malnutrition est particulièrement préoccupante », a dit le directeur du PAM pour la RDC, Charles Vincent.

« La poursuite du processus électoral, qui est vital pour l'avenir du pays, n'a aucunement réduit les besoins humanitaires considérables », a-t-il ajouté.

Alors que les besoins en nourriture se sont accrus, le déficit de financement s'est traduit par une baisse des distributions, tombées de 6.500 tonnes par mois en 2005 à 4.700 tonnes par mois en 2006.

Le PAM a dû non seulement réduire ses rations mais aussi fermer deux de ses bureaux.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.