Niger : le PAM apporte une aide alimentaire à 650 000 personnes

25 août 2006

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé aujourd'hui la distribution de denrées alimentaires aux populations les plus vulnérables du Niger afin de s'assurer qu'elles disposent de suffisamment de nourriture pour traverser la période de soudure qui désigne les mois entre la fin des stocks d'une année et leur renouvellement lors de la récolte suivante.

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a commencé aujourd'hui la distribution de denrées alimentaires aux populations les plus vulnérables du Niger afin de s'assurer qu'elles disposent de suffisamment de nourriture pour traverser la période de soudure qui désigne les mois entre la fin des stocks d'une année et leur renouvellement lors de la récolte suivante.

Cette opération, supervisée par le Mécanisme de sécurité alimentaire national du gouvernement nigérien dans le cadre du Plan d'action gouvernemental 2006, devrait concerner au moins 650 000 personnes, indique un communiqué publié aujourd'hui à Niamey par le PAM.

Au total, 16 tonnes de nourriture - dont la moitié fournie par le PAM - seront distribuées en deux fois, avec une première livraison de 100 kg de céréales par famille, suivie d'une deuxième de 50 kg.

« Se relever d'une année comme 2005 ne se fait pas en un jour », a souligné le directeur du PAM au Niger, Sory Ouane.

« Une proportion importante de la population continue de lutter pour reprendre pied, malgré la bonne récolte de fin d'année. Ils ont besoin d 'un filet de sécurité et c'est ce que nous leur fournissons, avec le gouvernement », a-t-il expliqué.

Pays démuni et aride, le Niger a traversé une sévère crise alimentaire pendant l'été 2005, avec plus de 3 millions de personnes menacées par la famine. Cette situation structurelle avait été aggravée par une invasion de criquets pèlerins et une sécheresse.

Grâce à l'aide internationale, plus de 50.000 tonnes de céréales avaient été distribuées et le pire avait ainsi été évité.

En mai dernier, le PAM avait averti que les pays du Sahel, et en particulier le Niger, risquaient de connaître une pénurie alimentaire au cours de cette période de soudure qui atteint ces pics annuels pendant les mois d'août et de septembre.

Presque la moitié des personnes qui vont bénéficier de ces distributions ciblées vivent dans les régions les plus touchées du pays, selon les conclusions d'une mission d'évaluation menée en mai 2006, la plus importante jamais entreprise dans le pays.

Plus de 10 500 ménages ont été analysés, ce qui a permis d'avoir une image claire de la sécurité alimentaire dans le pays, souligne le PAM.

En plus de ces distributions, 300 000 personnes bénéficient déjà de la création de banques céréalières dans les villages.

Quelque 200 000 femmes recevront en outre au cours des prochains mois une ration supplémentaire au moment où leurs enfants en fin de traitement quitteront l'un des 850 centres nutritionnels établis à travers le pays.

Environ 234 000 enfants de moins de trois ans bénéficieront de leur côté d'une distribution supplémentaire dans les régions où la malnutrition est la plus sévère.

Entre les stocks actuels et les livraisons attendues dans les mois prochains, le PAM indique qu'il dispose déjà des ressources nécessaires aux distributions prévues cette année.

« En travaillant avec le gouvernement et la communauté humanitaire, nous avons un impact réel », a conclu Sory Ouane. « Le principal défi est maintenant, à long terme, d'aider au développement social et économique du Niger ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.