Darfour : l'ONU condamne une nouvelle attaque meurtrière contre la Mission de l'Union africaine

21 août 2006

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) a condamné fermement ce week-end l'attaque par un groupe armé non identifié menée contre la Mission de l'Union africaine (MUAS) dans le pays, à Kuma dans le Nord du Darfour, dans laquelle deux soldats ont été tués.

« L'UNMIS appelle toutes les parties du conflit au Darfour à respecter la neutralité et l'impartialité du statut de l'Union africaine au Soudan et souligne à nouveau que toute attaque perpétrée contre son personnel déployé au Darfour constitue une violation grave du droit international », a dit le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

La Mission des Nations Unies au Soudan a fait également part de son soutien à la décision de l'Union africaine de mener « une enquête approfondie afin d'identifier les auteurs de cette attaque ».

Elle exhorte toutes les parties à coopérer pleinement avec elle afin de s'assurer que les responsables soient amenés à rendre des comptes de leurs actes et traduits en justice.

Selon les premiers éléments parus dans la presse, l'embuscade a visé un convoi transportant du carburant dans le secteur de Kuma, à 80 km au nord-est d'El Fasher, principale ville du Darfour.

La zone est sous le contrôle de rebelles qui n'ont pas signé l'accord de paix d'Abuja le 5 mai dernier mais l'Union africaine a dit ignorer pour l'instant qui étaient les agresseurs.

Environ 7.000 soldats de l'UA sont déployés au Darfour pour tenter de faire cesser les violences qui n'ont fait qu'augmenter depuis la signature de cet accord de paix entre le gouvernement et l'une des factions de la guérilla.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.