Kofi Annan très préoccupé par une violation de la cessation des hostilités par Israël

19 août 2006

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est déclaré aujourd'hui "profondément préoccupé par une violation par la partie israélienne de la cessation des hostilités demandée par la résolution 1701 du Conseil de sécurité sur le Liban.

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, s'est déclaré aujourd'hui "profondément préoccupé par une violation par la partie israélienne de la cessation des hostilités demandée par la résolution 1701 (2006) du Conseil de sécurité sur le Liban.

Dans son message publié aujourd'hui à New York, le Secrétaire général cite le "raid israélien" intervenu aujourd'hui "dans l'est du Liban".

Î0DSelon la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), ce raid aurait été accompagné de "plusieurs violations de l'espace aérien par des avions militaires israéliens".

"Ces violations de la résolution 1701 du Conseil de sécurité mettent en danger le calme fragile obtenu après d'âpres négociations et sape davantage l'autorité du gouvernement du Liban", souligne le message de Kofi Annan.

Le Secrétaire général appelle "toutes les parties à respecter strictement l'embargo sur les armes, à faire preuve du maximum de retenue, à éviter toute provocation et à faire montre de responsabilité dans la mise en oeuvre de la résolution 1701".

Selon les informations parues dans la presse, l'armée israélienne alléguerait être intervenue pour faire obstacle à un transfert d'armes à destination du Hezbollah.

La résolution 1701, qui demande une cessation immédiate des hostilités de la part de toutes les parties, impose aussi un embargo sur les armes à destination des milices armées au Liban (dépêche du 11.08.06).

Dans son message d'aujourd'hui, le Secrétaire général indique avoir abordé l'incident avec les premier ministre israélien et libanais.

Il a aussi demandé à ce que des rapports quotidiens relatifs au respect de la cessation des hostilités par les parties soit fournis au Conseil de sécurité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.