Kofi Annan souhaite que la crise au Liban n'éclipse pas le règlement du conflit israélo-palestinien

9 août 2006

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « profondément préoccupé » de ce que les tragiques événements au Liban et au Nord d'Israël ne risquent de détourner l'attention des efforts urgents nécessaires pour trouver une solution à la crise actuelle dans le territoire palestinien occupé.

« La poursuite des actions menées par les forces israéliennes, qui ont fait des centaines de morts et de blessés parmi les civils à Gaza, y compris des enfants, est totalement injustifiable », a dit Kofi Annan aujourd'hui dans un message transmis par son porte-parole.

Le Secrétaire général a estimé par ailleurs que « l'arrestation arbitraire de nombreux membres des autorités palestiniennes, dont le président du Conseil palestinien, Aziz Dweik » était « particulièrement préoccupante en ce qu'elle sape les institutions palestiniennes ».

Kofi Annan souligne que ces dernières doivent être préservées si l'on veut régler le conflit israélo-palestinien en créant deux Etats.

Le Secrétaire général a en outre appelé « à la cessation des tirs de roquette depuis Gaza qui visent de façon indiscriminée les civils israéliens ».

Il a enfin appelé les parties à « reprendre le dialogue sans attendre », soulignant l'urgence qu'il y a à raviver le processus de paix, et saluant le rôle du gouvernement égyptien dans ces efforts.

Les agences humanitaires des Nations Unies actives dans le Territoire palestinien occupé avaient lancé le 3 août dernier un appel commun. « Profondément alarmées par l'impact de la poursuite des violences sur les civils et les infrastructures à Gaza », elles plaidaient pour que la situation ne devienne pas une « crise oubliée » (dépêche du 3.08.06).

Selon les Nations Unies, entre le 28 juin et le 3 août, 175 Palestiniens ont été tués, dont près de 40 enfants et plus de 620 personnes blessées. Un soldat israélien a été tué et 25 Israéliens blessés, dont 11 par des roquettes artisanales tirées depuis Gaza.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.