Côte d'Ivoire : le Conseil de sécurité décide de saisir le Comité des sanctions

26 juillet 2006

Dans une déclaration à la presse, le président du Conseil de sécurité a annoncé aujourd'hui que les 15 membres du Conseil avaient décidé de saisir le Comité des sanctions, face aux entraves qui continuent d'être posées au processus de paix et aux préparatifs des élections.

« Les membres du Conseil de sécurité ont apporté leur plein soutien au Premier ministre et l'ont encouragé à continuer à mettre en oeuvre la feuille de route et l'agrément qui a été signé par toutes les parties ivoiriennes à Yamoussoukro le 5 juillet », a dit le président du Conseil pour le mois de juillet, le représentant de la France, Jean-Marc de la Sablière.

Ce dernier s'exprimait à l'issue d'un exposé à huis clos du Vice-Représentant spécial pour le Côte d'Ivoire, Abou Moussa et du Haut Représentant pour les élections dans le pays, Gérard Stoudmann.

imageDéclaration du président du Conseil de sécurité[20mins]

« Les membres du Conseil ont également condamné les obstacles qui ont été mis au fonctionnement normal des audiences foraines [c'est-à-dire des tribunaux mobiles] et des violences qui ont été commises récemment, notamment l'attaque commise contre le Haut Représentant pour les élections », a-t-il ajouté.

« Ils ont décidé de saisir le Comité des sanctions », a dit Jean-Marc de la Sablière (dépêche du 19.07.06).

Ce dernier a ajouté qu'une Déclaration présidentielle devrait être adoptée prochainement afin de faire le bilan de la mise en oeuvre de la feuille de route et pour examiner les responsabilités de ceux qui bloquent le processus, notamment les Forces de défense et de sécurité.

Les membres du Conseil étaient saisis du dernier rapport du Secrétaire général sur l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ).

Le Secrétaire général s'est déclaré le 25 juillet profondément préoccupé par les récentes déclarations incendiaires faites par les dirigeants du Front populaire ivoirien, incitant les Jeunes patriotes à commettre des actes de violence en vue de perturber le déroulement des opérations d'identifications en cours en Côte d'Ivoire.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.