FINUL : l'ONU demande une enquête conjointe sur la mort des Casques bleus

26 juillet 2006
Jane Hall Lute

Le Secrétaire général a suggéré aujourd'hui une enquête conjointe de l'ONU et de l'armée israélienne sur les tirs israéliens qui ont causé hier la mort d'au moins trois observateurs non armés, malgré les avertissements des Nations Unies.

« J'ai parlé au Premier ministre d'Israël ce matin. Il estime qu'il s'agit sans aucun doute d'une erreur. Il s'est engagé à mener une enquête et j'ai suggéré une enquête conjointe », a dit aujourd'hui Kofi Annan lors d'un point de presse à Rome.

« Ehud Olmert a exprimé sa grande tristesse face à ces événements et nous l'acceptons », a dit le Secrétaire général, qui a évoqué néanmoins « l'angoisse des casques bleus, non armés, au service de la paix » alors que leurs positions étaient l'objet de bombardements.

Le Secrétaire général a condamné hier cette attaque.

Lors d'un exposé à huis clos devant le Conseil de sécurité, la Sous-Secrétaire général aux opérations de maintien de la paix Jane Hull-Lute a affirmé aujourd'hui que « les hostilités entre le Hezbollah et Israël avaient pris un tour tragique pour les Nations Unies ».

« Trois observateurs militaires non armés du Groupe d'observateurs pour le Liban ont été tués par une frappe directe sur leur position à 'Khiam' », a-t-elle rappelé.

Jane Hull-Lute a dit que l'on craint la mort d'un quatrième observateur. Ce décès viendrait s'ajouter à la mort d'un membre de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) et de sa femme, disparus dans l'effondrement de leur habitation touchée par un tir israélien à Tyr le 17 juillet.

La FINUL a indiqué que la base de Khiam avait été hier l'objet de quelque « 21 frappes à moins de 300 mètres », dont « 12 tirs d'artillerie qui sont tombés à moins de 100 mètres de la base » et « quatre qui l'ont touchée directement ».

« A notre connaissance, contrairement à ce qui s'est passé avec d'autres bases de la FINUL, il n'y avait pas de tirs du Hezbollah à proximité », a-t-elle souligné.

« A plusieurs reprise durant la journée, la FINUL avait protesté directement auprès des Forces de défense d'Israël (IDF) ». Le Vice-Secrétaire général et moi-même avons plusieurs fois appelé la Mission israélienne réitérant ces protestations et demandant une cessation des bombardements ».

« Le quartier général de la FINUL à Naqoura a perdu le contact avec la base de Khiam à 19 :17 », a dit Jane Hull-Lute.

Cette dernière a ajouté que près de 145 incidents de tirs à proximité de ses positions avaient été enregistrés. Elle a aussi précisé que « la FINUL avait essuyé des tirs directs d'arme légère du Hezbollah ».

« Tous les membres du Conseil de sécurité ont réagi à ces événement très déroutant à la mort tragique de ces Casque bleus ». « La communauté internationale a été frappée par cette attaque », a dit aujourd'hui le président du Conseil pour le mois de juillet, l'ambassadeur de la France, Jean-Marc de la Sablière, lors d'un point de presse à New York.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.