Liban : Kofi Annan « choqué » par la mort de deux Observateurs de l'ONU touchés par des tirs israéliens

25 juillet 2006

Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a réclamé aujourd'hui une « enquête complète » sur les tirs de l'armée israélienne qui ont touché un poste d'observateurs de l'ONU au Liban, faisant au moins deux morts.

Le Secrétaire général s'est déclaré « choqué et profondément bouleversé par l'attaque apparemment délibérée menée par les forces de défense israéliennes contre un poste d'observation de l'ONU au Sud-Liban qui a tué deux observateurs militaires », alors que « l'on craint la mort de deux autres », indique un message transmis aujourd'hui, depuis Rome, par son porte-parole.

« Cette attaque aérienne et d'artillerie coordonnée contre un poste établi depuis longtemps et signalé clairement à Khiam a eu lieu malgré les assurances personnelles que m'a données le Premier Ministre Ehud Olmert selon lesquelles les positions des Nations Unies seraient épargnées par les tirs israéliens », affirme Kofi Annan.

« En outre, le général Alain Pelligrini, commandant de la Force des Nations Unies au Sud-Liban, a eu des contacts répétés avec des officiers israéliens durant toute la journée de mardi et a souligné la nécessité de protéger des attaques cette position spécifique des Nations Unies », précise le message.

Le Secrétaire général a appelé le gouvernement d'Israël à « mener une enquête complète sur cet incident très troublant », demandant « que cesse toute attaque contre les positions et le personnel des Nations Unies ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.