Le Conseil de sécurité impose des sanctions à la Corée du Nord

15 juillet 2006

Concluant près de deux semaines de négociations, le Conseil de sécurité a adopté aujourd'hui à l'unanimité une résolution condamnant les tirs de missile balistiques menés par la la République populaire démocratique de Corée (RPDC) (Corée du Nord) et imposant des sanctions sur son programme de missiles.

Par sa résolution 1695 (2006), adoptée à l'unanimité, le Conseil a demandé à tous les États Membres d'empêcher les transferts de missiles et d'articles liés aux missiles, de matières, de biens et de technologies, aux programmes de missiles ou d'armes de destruction massive de la RPDC.

Levant la principale pierre d'achoppement qui entravait l'adhésion de la Chine et de la Fédération de Russie au projet de résolution du Japon, le texte ne mentionne pas explicitement le Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, mais le représentant du Japon a néanmoins a souligné que le texte était contraignant.

Le Conseil leur a également demandé d'empêcher que ces missiles ou articles liés aux missiles, ces matières, ces biens et ces technologies ne soient achetés par la RPDC. Ils doivent enfin empêcher le transfert de ressources financières dans le contexte des programmes de missiles ou d'armes de destruction massive de la RPDC.

La résolution demande aussi que la Corée du Nord « suspende toutes les activités liées à son programme de missiles balistiques ».

La RPDC est également engagée à reprendre les pourparlers à Six - Chine, États-Unis, Fédération de Russie, Japon, RPDC, République de Corée (Corée du Sud)-, et à oeuvrer à l'application de la Déclaration commune du 19 septembre.

La RPDC doit en outre renoncer à toutes ces armes et programmes nucléaires et redevenir partie au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) et aux garanties de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Voir le compte-rendu de la séance à New York

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.