Israël/Palestine : Kofi Annan préoccupé par la détérioration de la situation

29 juin 2006

Le Secrétaire général s'est dit aujourd'hui « profondément préoccupé par l'évolution de la situation » entre Israëliens et Palestiniens, notamment par les nouvelles attaques à la roquette contre Israël et par les opérations militaires dans la bande de Gaza qui entraînent « une grave détérioration de la situation humanitaire ».

Kofi Annan est aussi « profondément préoccupé » par « le maintien en détention d'un soldat israélien par des militants palestiniens » et « l'assassinat par des militants palestiniens d'un civil israélien, dont le corps a été retrouvé ce matin », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

« Il est également préoccupé par la détention, par Israël, de 64 responsables palestiniens, ministres et membres du Conseil législatif, qui ont été élus en janvier dernier », ajoute le message.

Le Secrétaire général a appelé l'Autorité palestinienne à « faire tout son possible pour garantir la libération du soldat israélien et mettre fin aux attaques contre Israël et aux actions de militants ».

Il a appelé également le gouvernement d'Israël à « faire preuve de retenue, à éviter d'entreprendre des actions susceptibles d'endommager les infrastructures civiles et d'alourdir le fardeau de la population palestinienne et à respecter le droit international humanitaire ».

« En vue de prévenir une nouvelle aggravation de la situation humanitaire, Israël devrait aussi prendre des mesures d'urgence en vue de faciliter l'importation d'articles médicaux essentiels, de vivres et en particulier de carburant dans la bande de Gaza », ajoute le message.

Lors d'un entretien avec la presse, le Secrétaire général de l'ONU avait déjà appelé hier Israéliens et Palestiniens à faire preuve d'un « maximum de retenue » (dépêche du 28.06.06).

Il avait aussi demandé une nouvelle fois la libération du soldat enlevé dimanche (dépêche du 26.06.06).

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) évalue en ce moment la situation dans la bande de Gaza, où il indique que près de la moitié de la population est maintenant privée d'électricité.

La réduction de l'approvisionnement en énergie électrique affecte l'approvisionnement en eau, l'accès quotidien des familles à cette ressource vitale se trouvant réduit de moitié dans certaines parties de la bande de Gaza, s'inquiète OCHA.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.