Iraq : le Conseil de sécurité condamne l'exécution des diplomates russes

29 juin 2006

Le Conseil de sécurité a condamné aujourd'hui « avec la plus grande fermeté » l'exécution lundi des quatre diplomates russes, enlevés en Iraq par un groupe de terroristes, et demandé à tous les Etats de coopérer en vue de retrouver les responsables de « ces actes barbares ».

« Le Conseil de sécurité est horrifié par la mort effroyable de membres de la mission diplomatique russe en Iraq enlevés par un groupe terroriste et exécutés par la suite, de sang froid, par leurs ravisseurs », a déclaré la présidente Conseil de sécurité, Ellen Margrethe Løj du Danemark, au nom de ses 15 membres.

« Le Conseil condamne avec la plus grande fermeté le crime commis par ces terroristes et exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, à la population et au gouvernement de la Fédération de Russie », a affirmé la présidente.

Dans sa déclaration présidentielle, le Conseil a confirmé « qu'aucune cause ne saurait justifier des actes de terreur tels que ce crime et les précédentes attaques lancées par les terroristes contre des diplomates étrangers ».

Il a réaffirmé « qu'il est absolument résolu à combattre le terrorisme conformément aux responsabilités qui lui incombent en vertu de la Charte des Nations Unies ».

Le Conseil a par ailleurs demandé à tous les États de « coopérer activement aux efforts engagés pour trouver et traduire en justice les auteurs, organisateurs et commanditaires de ces actes barbares ».

Il a aussi demandé à la communauté internationale d'appuyer le gouvernement iraquien « dans l'exercice de la responsabilité qui lui incombe d'assurer la protection de la communauté diplomatique et du personnel des Nations Unies et des autres personnels civils étrangers travaillant en Iraq ».

Il a également souligné l'importance de poursuivre « les efforts que déploient le gouvernement iraquien et la force multinationale pour lutter contre le terrorisme et améliorer la sécurité en Iraq ».

Il a enfin réaffirmé qu'il importait de « s'employer à promouvoir la réconciliation, le dialogue et l'ouverture pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité en Iraq » et, à cet égard, félicité le gouvernement iraquien « d'avoir lancé le plan de réconciliation et de dialogue national ».

Exécutés lundi, les quatre diplomates russes avaient été enlevés le 3 juin en Iraq, non loin de l'ambassade, par un groupe de terroristes.

« Atterré » d'apprendre « le brutal assassinat de quatre diplomates russes », le Secrétaire général de l'ONU avait aussi condamné « dans les termes les plus vifs ces actes haineux » (dépêche du 27.06.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.