Burundi : le Secrétaire général salue l'accord entre le gouvernement et les rebelles

20 juin 2006

Le Secrétaire général de l'ONU a salué aujourd'hui la signature de « l'Accord de principes en vue d'établir durablement la paix, la sécurité et la stabilité » par le gouvernement du Burundi et les Forces nationales de libération (PALIPEHUTU-FNL), dernière rébellion active dans le pays, après 13 ans de guerre civile.

« Il considère que l'Accord marque une étape importante vers la fin d'un conflit dévastateur de 13 ans au Burundi », indique un message transmis par son porte-parole.

« Le Secrétaire général voudrait exprimer sa sincère gratitude à la Facilitation sud-africaine, aux membres de l'Initiative régionale de paix au Burundi et l'Union africaine pour leurs contributions cruciales », ajoute le message.

Il a appelé le gouvernement du Burundi et le PALIPEHUTU-FNL à « s'appuyer sur cette étape positive pour continuer à travailler ensemble afin de parvenir rapidement à un accord de paix global, dans le cadre de la constitution nationale ».

Le Secrétaire général a réitéré l'engagement et l'appui constants des Nations Unies au processus de paix au Burundi.

Le gouvernement burundais et les FNL ont signé dimanche à Dar es-salaam un accord de « cessation des hostilités », s'engageant à signer d'ici deux semaines un cessez-le-feu total.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.