RDC : le Conseil de sécurité condamne l'attaque de Casques bleus

31 mai 2006

Dans une déclaration à la presse prononcée hier soir, le Conseil de sécurité a condamné l'attaque d'une milice congolaise contre des militaires népalais de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (RDC), qui a fait un mort dimanche dans le district de l'Ituri.

Les membres du Conseil de sécurité « adressent leurs condoléances au gouvernement népalais et aux proches du soldat de la paix qui a été tué », a affirmé devant la presse le président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, Basile Ikouebe, de la République du Congo.

Après une escarmouche dimanche entre les forces de l'ONU, qui prêtaient main forte aux Forces Armées de la RDC (FARDC), et la milice du Front des Nationalistes et Intégrationnistes (FNI), sept Casques bleus restent disparus.

« Certains miliciens ont déclaré les avoir capturé sans toutefois en apporter la preuve, des recherches sont en cours afin de déterminer le sort des Casques bleus manquant à l'appel, tandis que les opérations offensives contre les milices d'Ituri se poursuivent », a indiqué la Mission de l'ONU dans un communiqué publié lundi (dépêche du 30.05.06).

« Les militaires de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en RDC (MONUC) actuellement détenus doivent être libérés sans plus tarder », a déclaré hier le président du Conseil de sécurité.

« Ceux qui les détiennent seront tenus pour responsables de tout ce qui pourrait leur arriver », a insisté le Conseil.

Les membres du Conseil de sécurité ont aussi réaffirmé « leur soutien à l'action de la MONUC » et rendu hommage « au dévouement de ses personnels ».

La mort de ce soldat népalais porte à 12 le nombre de Casques bleus de la MONUC morts en service depuis le début de l'année et à 74 le nombre total de Casques bleus décédés depuis la création de la Mission en 1999.

La MONUC mène depuis plusieurs mois des opérations en Ituri pour contraindre les milices locales à déposer les armes et rejoindre le processus de désarmement. Quelque 14.000 miliciens de l'Ituri ont déjà déposé les armes.

Au total, 124 Casques bleus venant de 46 pays ont perdu la vie pour cause de violences, de maladies ou d'accidents en 2005, avait rappelé lundi le Secrétaire général, à l'occasion de la Journée des Casques bleus (dépêche du 30.05.06).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.