Somalie : le Secrétaire général « gravement préoccupé » par la reprise des combats à Mogadiscio

26 mai 2006

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui « gravement préoccupé » par la reprise des combats dans la capitale de la Somalie, Mogadiscio, entre les milices de l'Alliance pour la restauration de la paix et contre le terrorisme et celles de l'Union des tribunaux islamiques.

« Il déplore les pertes en vies humaines et les souffrances causées par la flambée de violence », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Kofi Annan a appelé « les deux parties à observer un cessez-le-feu immédiat et inconditionnel, répondant au souhait de la population de Mogadiscio, des chefs de clan et la communauté internationale, notamment son Représentant spécial pour la Somalie ».

Ce dernier s'était déclaré hier « très perturbé par le prix payé par la population et par le gaspillage des opportunités de réconciliation et de reconstruction ». François Lonseny Fall avait déploré « l'impact d'une insécurité grandissante sur le personnel humanitaire des Nations Unies qui tente d'apporter une aide pour faire face à la sécheresse ».

Le Secrétaire général a aussi exhorté aujourd'hui les parties à « accroître leurs efforts pour trouver des solutions au conflit dans le cadre de la Charte fédérale de transition ».

Il a appelé « toutes les parties à respecter le droit international humanitaire et les droits de l'homme, à garantir l'accès aux populations des travailleurs humanitaire et à garantir la protection de ces derniers ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.