DPI : nouvelle liste des "10 sujets dont le monde n'entend pas assez parler"

15 mai 2006

Le Département de l'information des Nations Unies (DPI) a dévoilé aujourd'hui sa liste annuelle des « 10 sujets dont le monde n'entend pas assez parler » qui a pour but de donner une visibilité supplémentaire à des sujets et des questions qui ne reçoivent pas une attention médiatique suffisante.

Comme les années précédentes, la liste 2006 des « 10 sujets dont le monde n'entend pas assez parler » couvre différentes zones géographiques et différents problèmes, certains relatifs à des situations d'urgence humanitaire ou de conflits, d'autres à des questions essentielles comme les droits de l'homme ou le développement, indique un communiqué du DPI publié aujourd'hui à New York.

Les 10 sujets sont :

1. Libéria : défis du développement après les années de guerre civile.

2. « Lost in migration » : les défis pour les demandeurs d'asile dans un contexte de lutte contre l'immigration clandestine.

3. La situation humanitaire en République démocratique du Congo à l'approche d'élections historiques.

4. La tragédie cachée des enfants du conflit au Népal.

5. Somalie: l'insécurité exacerbe les conséquences de la sécheresse.

6. La fragilité des réfugiés prolongés : des millions de personnes sans solution à l'horizon.

7. La reconstruction après le tremblement de terre en Asie du Sud-Est.

8. « Behind bars, beyond justice » : les enfants des conflits maintenus abusivement en détention.

9. Des luttes pour l'eau aux ponts de la coopération: le maintien de la paix par le partage de l'eau.

10. Côte d'Ivoire : les « médias de la haine », menace pour la paix et la réconciliation.

« La numérotation de ces sujets ne constitue nullement un classement par ordre d'importance. Cette initiative, lancée pour la première fois en 2004, ne se veut pas non plus être représentative de l'agenda de l'Organisation », précise le communiqué.

Cette liste a pour but de « donner une visibilité supplémentaire à des sujets et des questions qui ne reçoivent pas une attention médiatique soutenue ».

« Les journalistes sont souvent inondés de sujets qui se disputent leur attention et celle du public. Notre but est de leur montrer la voie pour que des sujets importants ne disparaissent pas des gros titres », affirme Shashi Tharoor, Secrétaire général adjoint à l'information.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.