Doha : Kofi Annan appelle les pays riches à faire des concessions pour sortir de l'impasse

24 avril 2006

A l'occasion d'une réunion de haut niveau de l'ECOSOC avec la Banque mondiale, le FMI et l'OMC, le Secrétaire général de l'ONU a appelé les pays riches à faire des concessions pour sortir de l'impasse dans les négociations du Cycle de Doha qui visent à libéraliser le commerce mondial en faveur des pays pauvres.

Dans un discours prononcé aujourd'hui au Conseil économique et social de l'ONU (ECOSOC), le Secrétaire général a appelé les pays développés à « adopter des mesures de libéralisation ambitieuses pour garantir le succès du Cycle de Doha » et notamment un plus grand accès aux marchés pour les pays en développement, un accès sans taxe et sans quota pour les pays les moins avancés (PMA) et l'élimination des subventions agricoles.

image• Retransmission de la réunion [60mins]

Refusant l'idée d'un échec du Cycle de Doha, Kofi Annan a demandé aux participants de « faire montre du courage politique nécessaire pour conclure les négociations d'ici à la fin de l'année ».

Faute d'un accord d'ici fin 2006, le Cycle de Doha serait sans doute condamné à l'échec. Lancé en 2001 au Qatar, initialement fixé à fin 2004, le Cycle de Doha a déjà reporté une première fois avec pour nouvel horizon la fin de cette année.

Après quatre ans de négociations, les principaux négociateurs qui ont décidé, vendredi dernier, d'ajourner la réunion ministérielle prévue à la fin du mois pour peaufiner les grandes lignes d'un compromis entre les 149 pays en présence, se retrouvent de nouveau dans l'impasse.

Les divergences persistent notamment sur l'ampleur des baisses de droits de douane à consentir en matière agricole mais aussi industrielle.

Les représentants des institutions de Bretton Woods – Banque mondiale et Fonds monétaire international (FMI) -, de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) se réunissent aujourd'hui et demain avec les représentants des 54 pays de l'ECOSOC à New York.

La réunion d'aujourd'hui est la 9e d'une série commencée en 1998.

Sous le titre général de « la coopération dans le contexte de la mise en œuvre du Consensus de Monterrey et des résultats du sommet mondial de 2005 », quatre grands thèmes sont à l'ordre du jour pour cette réunion de haut niveau.

Outre le Cycle de Doha, les délégués ont abordé la question de la dette pour les pays les plus pauvres, le soutien à apporter aux efforts de développement que déploient les pays à revenu intermédiaire et le soutien aux stratégies nationales adoptées par les pays en développement pour atteindre les objectifs du Millénaire.

Dans son discours, le Secrétaire général a rappelé que lors du sommet mondial de septembre, les chefs d'État et de gouvernement se sont engagés à adopter, d'ici à la fin de l'année, des stratégies nationales globales de développement pour la réalisation des objectifs agréés au niveau international, y compris ceux du Millénaire pour le développement (OMD).

L'ensemble des déclarations de la réunion dans le communiqué de l'ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.