Côte d'Ivoire : le Secrétaire général demande un nouveau renforcement de l'ONUCI

13 avril 2006

Rendu public aujourd'hui, le dernier rapport en date du Secrétaire général sur l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) souligne les défis qui se posent à l'organisation des élections en octobre, demandant au Conseil de sécurité un renforcement de ses effectifs et l'envoi d'un message « ferme » à toutes les parties.

« En dépit des revers provoqués par les violences de janvier dernier dans ce pays, des perspectives encourageantes pour l'avancée du processus de paix ont émergé grâce aux initiatives prises par le Premier Ministre ivoirien, Charles Konan Banny, avec le soutien du Président, Laurent Gbagbo », affirme le Secrétaire général dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ).

Le Secrétaire général ajoute cependant que des défis considérables demeurent, en particulier dans les domaines du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion.

« Tant que les milices et les Jeunes patriotes [partisans du président Gbagbo] restent mobilisés, la situation sécuritaire restera fragile et potentiellement volatile », affirme le rapport qui prévient qu'il existe « un risque sérieux que la dégradation de la situation en Côte d'Ivoire pourrait se propager à la sous-région, notamment au Libéria ».

« Il faut aussi souligner que la fenêtre d'opportunité est très étroite et que le temps presse », indique le rapport, qui souligne que « tout délai supplémentaire signifie qu'il n'y aura pas assez de temps pour achever toutes les tâches essentielles si l'on veut des élections en octobre prochain ».

En conséquence, le Secrétaire général a réitéré son appel aux membres du Conseil de sécurité pour un renforcement de l'ONUCI.

Il a aussi demandé au Conseil d'envoyer un « message ferme aux parties que, si elles ne respectent pas la date butoir du mois d'octobre pour les élections, la communauté internationale ne pourra une fois de plus simplement reconduire les accords de gouvernance actuels ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.