Tchad : Kofi Annan condamne les combats à la frontière soudanaise et les débordements en République centrafricaine

11 avril 2006

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui profondément préoccupé par l'intensification, observée récemment, des combats le long de la frontière orientale du Tchad avec la région soudanaise du Darfour et du débordement des confrontations armées aux frontières sud de la République centrafricaine.

« Le Secrétaire général observe que la recrudescence de la violence est aggravée par les tentions politiques au Tchad et que sa propagation compromet les efforts internationaux visant à contribuer à la stabilisation des situations dans les régions voisines, au Darfour et en République centrafricaine », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Kofi Annan a fermement condamné les attaques menées contre les camps de réfugiés dans le sud du Tchad et souligné la nécessité de respecter la sécurité et la dignité des réfugiés et des personnes déplacées.

« De même, il condamne fermement le meurtre, dans le nord de la République centrafricaine, de deux médecins qui participaient à une mission appuyée par le système des Nations Unies pour fournir une assistance médicale à des millions de civils pris au piège d'une violence accrue dans cette partie du pays », indique le message.

Le Secrétaire général appelle les autorités à changer le cours des choses en livrant les responsables des tueries à la justice.

(dépêche d'aujourd'hui sur l'envoi d'une mission de l'ONU au Darfour).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.