Le Conseil de sécurité autorise le transfert de casques bleus du Burundi vers la RDC

10 avril 2006

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui d'autoriser le Secrétaire général à redéployer temporairement un bataillon d'infanterie, un hôpital militaire et jusqu'à 50 observateurs militaires de l'Opération des Nations Unies au Burundi au profit de celle opérant en République démocratique du Congo.

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui d'autoriser le Secrétaire général à redéployer temporairement un bataillon d'infanterie, un hôpital militaire et jusqu'à 50 observateurs militaires de l'Opération des Nations Unies au Burundi au profit de celle opérant en République démocratique du Congo.

Le Conseil répondait ainsi à une demande formulée par le Secrétaire général dans une lettre rendue publique le 4 avril dernier.

image• Retransmission de la séance du Conseil de sécurité[9mins]

Le bataillon en provenance de l'Opération des Nations Unies au Burundi (ONUB) opérerait dans la zone centrale de la province du Katanga en République démocratique du Congo (RDC), en renfort de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC).

Quant aux observateurs militaires, ils seraient déployés dans différentes régions du pays pour y renforcer la surveillance du processus électoral, indique la lettre du Secrétaire général.

La Jordanie et le Pakistan, pays fournissant des contingents à l'ONUB, ont consenti en principe à ce redéploiement temporaire, qui s'est fait aussi en consultation avec le gouvernement congolais.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.