Soudan : Kofi Annan déplore que Jan Egeland n'ait pas été autorisé à visiter le Darfour

4 avril 2006

Le Secrétaire général a exprimé aujourd'hui son regret que Jan Egeland, responsable des affaires humanitaire des Nations Unies, n'ait pas reçu hier l'autorisation du gouvernement soudanais de visiter la région du Darfour. Une préoccupation partagée par les membres du Conseil de sécurité.

« Les besoins urgents au Darfour représentent une priorité pour les Nations Unies et les efforts de coordination visant à maintenir ce vaste programme étaient au centre de la visite de Jan Egeland », déclare Kofi Annan dans un message transmis par son porte-parole.

Le Secrétaire général a par ailleurs exprimé son « intention d'aborder la question avec le président Omar Hassan Ahmed al-Bashir » prochainement.

Hier, le gouvernement soudanais a refusé d'autoriser la visite au Darfour de Jan Egeland, qui remplit les fonctions de Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et de Coordonnateur des secours d'urgence de l'ONU, malgré les préparatifs de longue date de cette visite, ajoutant qu'il n'était pas non plus bienvenu à Khartoum, la capitale.

La Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS selon son acronyme anglais) expliquait hier que cette visite avait pour objet d'évaluer l'opération humanitaire au Sud-Soudan ainsi qu'au Darfour, dont le fonctionnement s'élève à près de 1,5 milliards de dollars par an.

Le conflit entre les mouvements rebelles du Darfour et le gouvernement a débuté en février 2003. Il a déjà provoqué la mort d'au moins 100.000 civils et le déplacement de plus de deux millions de personnes. Le gouvernement est accusé d'avoir armé les milices arabes « janjaouites » qui terrorisent les populations.

Lors d'un point de presse aujourd'hui, le Président du Conseil de sécurité pour le mois d'avril, le représentant de la Chine a indiqué, au nom de ses quinze membres, partager les préoccupations du Secrétaire général et exprimé l'inquiétude du Conseil quant à la situation sur le terrain.

« Les membres du Conseil de sécurité ont appelé toutes les parties, notamment le gouvernement soudanais, à apporter une plus grande collaboration aux efforts d'assistance humanitaire », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité a entendu ce matin un exposé à huis clos du Sous-secrétaire général aux opérations de maintien de la paix sur la situation au Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.