Liberia : le Conseil de sécurité proroge la Mission des Nations Unies jusqu'en septembre prochain

31 mars 2006

Le Conseil de sécurité a décidé aujourd'hui de « proroger le mandat de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) jusqu'au 30 septembre 2006 », se déclarant disposé à ce qu'elle transfère des effectifs pour soutenir l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire.

Liberia : le Conseil de sécurité proroge la Mission des Nations Unies jusqu'en septembre prochain

Le Conseil réaffirme dans la résolution adoptée aujourd'hui « son intention d'autoriser le Secrétaire général à redéployer, à titre temporaire, des contingents entre la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) et l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire ( ONUCI ), conformément aux dispositions de la résolution 1609 (2005), en tant que de besoin ».

Le Conseil se déclare aussi « disposé à réexaminer les tâches et les effectifs militaires de l'ONUCI d'ici la fin d'avril 2006 en vue de se prononcer sur son renforcement », ainsi que l'avait demandé le Secrétaire général dans une lettre datée du 22 mars 2006 (S/2006/184), adressée au Président du Conseil de sécurité.

Kofi Annan avait demandé ce renforcement, expliquant qu'il aurait le double objectif « d'améliorer la capacité de cette opération à assurer sa propre protection et de pouvoir apporter un concours effectif à la mise en œuvre des dispositions restantes des accords de paix, qui sont d'une importance critique pour l'organisation des élections d'octobre 2006 ».

S'agissant par ailleurs du propre avenir de la MINUL, et notamment de la réduction de ses effectifs, le Conseil demande aujourd'hui au Secrétaire général de « reconsidérer ses recommandations relatives à un plan de retrait de la MINUL et de lui présenter de nouvelles recommandations dans le prochain rapport qu'il lui remettra sur les progrès accomplis par la MINUL dans l'accomplissement de son mandat ».

Dans l'intervalle, la résolution adoptée aujourd'hui étend l'autorisation d'accroissement temporaire de l'effectif total de la MINUL, décidé par le Conseil dans sa résolution adoptée le 19 septembre dernier.

Cet effectif était ainsi porté « au total à 15 250 militaires des Nations Unies », […] afin que l'appui fourni au Tribunal spécial pour la Sierra Leone ne réduise pas les capacités de la MINUL au Libéria durant la phase de transition politique ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.