OCHA : Jan Egeland rencontre le président ougandais Museveni

31 mars 2006

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d'urgence, Jan Egeland, a rencontré aujourd'hui le président ougandais Yoweri Museveni pour évoquer la situation dans le nord de l'Ouganda.

Les deux hommes ont noté qu'il fallait «améliorer les conditions dans les camps pour les populations déplacées et faire plus pour protéger les civils, notamment en travaillant avec les experts militaires fournis par l'ONU, qui ont une grande expérience de la protection et du maintien de la paix » souligne un communiqué de presse du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Près de deux millions de personnes dans le Nord de l'Ouganda ont été déplacées par le conflit qui oppose, depuis plus de 19 ans, le gouvernement et l'Armée de résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, LRA), groupe armé connu pour ses activités sanguinaires dans le nord de l'Ouganda (dépêche du 21.11.05).

« MM Egeland et Museveni ont également évoqué la nomination d'un Envoyé spécial pour l'Ouganda du nord et décidé de poursuivre les discussions sur ce point. Le Haut Commissaire aux droits de l'homme sera par ailleurs consulté sur la possibilité de soutenir les efforts du gouvernement ougandais pour promouvoir la réconciliation nationale ».

Une équipe spéciale de santé pourrait également être constituée pour évaluer la situation sanitaire dans les camps et définir des moyens d'intervention plus efficaces. L'entretien a enfin porté sur la démilitarisation de la police et de la justice.

Jan Egeland a par la suite rencontré des représentants d'ONG travaillant dans le nord de l'Ouganda. Il leur a rendu hommage pour leur rôle dans « le changement en cours en Ouganda en nord » et leur a assuré que cette région était un sujet d'intérêt croissant pour la communauté internationale.

Tout au long de sa mission, Jan Egeland a souligné l'importance des résultats tangibles sur le terrain : « nous ne pouvons pas seulement créer des structures. Il faut nous concentrer sur les résultats pour prouver que nous faisons des progrès ». La baisse du taux de mortalité et l'augmentation des retours de déplacés sont des exemples clés de ces progrès en cours.

Ces rencontres ont eu lieu dans le cadre d'un voyage de neuf jours en Afrique. Jan Egeland se rendra dans le nord de l'Ouganda avant d'aller au sud du Soudan, dans le Darfour puis au Tchad.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.