L'Afrique au deuxième rang mondial de la déforestation

31 mars 2006

Le continent africain détient le record de feux de forêt et figure au deuxième rang mondial pour le taux de pertes nettes de forêt derrière l'Amérique du Sud, a déclaré l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La (FAO tient à Maputo (Mozambique) jusqu'au 1er avril, la 15ème session de la Commission des forêts et de la faune sauvage pour l'Afrique. « Dans l'ensemble, l'Afrique a subi une perte nette annuelle de 4 millions d'hectares de forêts entre 2000 et 2005, essentiellement due à la conversion de superficies boisées en terres agricoles » note la FAO dans un communiqué publié aujourd'hui.

Selon la FAO, le record des feux de forêts est imputable en grande partie à la pratique traditionnelle d'utilisation du feu pour rendre les terres arables. La fréquence des feux est particulièrement élevée au nord de l'Angola, au sud de la République démocratique du Congo, dans le Soudan méridional et en République Centrafricaine.

« En dépit des problèmes, l'Afrique a accompli de gros progrès dans l'amélioration des politiques et programmes forestiers » indique la FAO. Au cours des quinze dernières années, plus de la moitié des pays du continent ont instauré de nouvelles politiques et lois forestières, et les deux tiers ont mis en place un programme national de gestion forestière.

La FAO note toutefois que « la mise en œuvre de ces mesures reste faible, compte tenu essentiellement du manque de fonds et des dysfonctionnement des institutions nationales ».

La forêt est un élément essentiel pour les populations africaines. Les ressources forestières jouent un rôle important pour les activités de subsistance comme pour la réduction de la pauvreté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.