Tchad : le HCR condamne le recrutement forcé de réfugiés soudanais du Darfour

31 mars 2006

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés a condamné avec fermeté le recrutement forcé de réfugiés soudanais du Darfour par divers groupes armés dans certains de ses camps dans l'est du Tchad, au mépris de leur nature civile et de leur rôle d'asile.

« Nous appelons toutes les parties impliquées à cesser ces activités dans nos camps, y compris à Tréguine et Breidjing », a déclaré aujourd'hui le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Ron Redmond, lors de son point de presse au Palais des Nations à Genève.

Ces deux camps sont situés entre Abéché, ville située à l'est de la capitale tchadienne, et la ville frontalière d'Adré.

« Les enquêtes menées par les équipes du HCR et les témoignages des réfugiés indiquent que le recrutement a commencé entre vendredi 17 mars après-midi et dimanche 19 mars, week-end au cours duquel peu de personnel humanitaire se trouvait dans les camps ».

« Ce n'est pas la première fois que nous recevons ce type d'information. Début mars, nous avons également reçu des rapports sur le recrutement forcé dans le camp de Kounoungou, près de la ville de Guéréda ».

« Bien qu'à ce stade nous ne soyons pas en mesure de fournir des chiffres précis, les premières évaluations indiquent que plusieurs centaines d'hommes ont été recrutés à Tréguine et Breidjing. Les réfugiés ont fait savoir que les recruteurs ciblaient les jeunes garçons et les hommes âgés de 15 à 35 ans. Des personnes même plus jeunes auraient aussi été enrôlées. La plupart ont été recrutés de force, mais certains ont rejoint ces groupes armés de façon volontaire », indique le HCR.

« Cette activité est une nouvelle preuve de l'insécurité grandissante qui s'est développée des deux côtés de la frontière soudano-tchadienne, problème sur lequel le Haut Commissaire Antonio Guterres avait déjà attiré l'attention depuis quelques mois », a-t-il ajouté.

Plus de 200 000 réfugiés de la région soudanaise du Darfour sont accueillis dans les 12 camps gérés par le HCR le long de la frontière à l'est du Tchad.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.