Le HCR endeuillé par la mort d'un des ses agents au Soudan

29 mars 2006

Un employé du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), grièvement blessé lors d'une attaque au sud Soudan il y a deux semaines, est décédé hier des suites de ses blessures dans un hôpital de Nairobi (Kenya).

« Une fois encore, la communauté humanitaire perd un ami et un collègue, mort en essayant d'aider les autres dans un lieu qui a déjà été le théâtre de tant de violence et de tristesse », a indiqué António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, en rendant hommage à Nabil Bahjat Abdulla, 48 ans.

Depuis 1990, 22 employés du HCR sont morts dans l'exercice de leurs fonctions et de nombreux autres ont été blessés, indique un communiqué publié aujourd'hui à Genève.

Dans la nuit du 15 mars, Nabil Bahjat Abdulla avait été sérieusement blessé lors d'une attaque contre l'enceinte du HCR à Yei, au Sud-Soudan. Un garde avait été tué et un autre blessé. L'un des attaquants avait également péri lors de cet incident (dépêche du 16.03.06).

Originaire de Bagdad, Nabil Bahjat Abdulla était chargé de la logistique pour le HCR. Il avait rejoint l'agence pour les réfugiés en Iraq en 1991 et avait été affecté en octobre dernier au Sud-Soudan, dans le cadre de l'opération du HCR qui prépare le rapatriement de centaines de milliers de réfugiés des pays voisins. Il laisse derrière lui une femme et quatre enfants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.