Attaque meurtrière contre l'enceinte du HCR à Yei au Sud-Soudan

16 mars 2006

Un garde soudanais a été tué dans une attaque menée hier dans la nuit par deux individus armés contre l'enceinte de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés à Yei au Sud-Soudan alors qu'un autre garde soudanais est dans un état critique ainsi qu'un employé international de l'agence.

« Les détails concernant cette attaque restent limités. A 20h30, heure locale, l'enceinte du HCR à Yei a été attaquée par deux individus armés inconnus. Un garde soudanais et un des intrus ont été tués lors de cette attaque », indique un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies aux réfugiés (HCR) publié aujourd'hui à Genève.

« Jeudi matin, un membre international de l'équipe du HCR, qui a reçu une balle dans l'abdomen, et un garde soudanais touché à la jambe, ont été transportés par voie aérienne de Yei à l'hôpital de Juba. Ils sont dans un état critique. Une évacuation médicale d'urgence vers Nairobi est prévue dès que possible », ajoute le communiqué.

« Six autres employés internationaux du HCR étaient présents dans l'enceinte au moment de l'attaque. Ils n'ont pas été blessés et sont en sécurité. Aucun employé local ne se trouvait sur place. L'un des deux intrus a été capturé et se trouve maintenant en détention à Yei », précise le HCR.

« Cette attaque ne fait que souligner les difficultés que rencontre le HCR dans le cadre de ses opérations au Sud-Soudan, où nous tentons de créer un environnement favorable pour des milliers de réfugiés qui se trouvent dans les pays voisins afin qu'ils puissent rentrer et rester chez eux », a déclaré António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés.

Le HCR a établi une présence à Yei en 2004 afin de préparer le retour des réfugiés sud-soudanais établis en République centrafricaine, République démocratique du Congo (RDC) et Ouganda.

« Le rapatriement qui devait avoir lieu de la RDC vers la région de Yei la semaine prochaine a été suspendu, le temps pour le HCR de réévaluer la situation », indique le communiqué.

Quelque 350.000 réfugiés du Sud-Soudan se trouvent dans des pays voisins, dont 13.300 en RDC. Quatre millions de personnes sont par ailleurs déplacées à l'intérieur du Soudan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.