Pakistan : les secours de l'ONU ont empêché une "seconde vague de décès"

9 mars 2006

Cinq mois après le séisme survenu au Pakistan, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique qu'il n'y a pas eu de « seconde vague de décès », pas plus que de déplacement des populations vivant dans les régions montagneuses, de malnutrition grave ou de début d'épidémies.

« Les défis les plus importants sont maintenant de poursuivre les opérations de secours jusqu'à la fin du mois, d'améliorer la situation dans les plus petits camps et de préparer le retour des personnes déplacées », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

L'Envoyé spécial pour le séisme qui a frappé l'Asie du Sud, l'ancien président des États-Unis, George Herbert Walker Bush, participe actuellement à l'élaboration d'un plan d'action destiné à faciliter la transition de la phase humanitaire vers celle du relèvement, a-t-il ajouté.

Ce plan, qui couvrira une période d'une année à partir d'avril prochain, fera l'objet d'un lancement au plus haut niveau à New York, a indiqué le porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.