ONUCI : les Forces nouvelles libèrent 20 personnes accusées d'espionnage

24 février 2006

Suite à des discussions avec l'opération de maintien de la paix des Nations Unies en Côte d'Ivoire, les leaders des Forces nouvelles, forces rebelles qui contrôlent le nord du pays, ont décidé de relâcher 20 personnes accusées d'espionnage, a rapporté aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général.

« Suite aux discussions avec les représentants de la division des droits de l'homme de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), les Forces nouvelles du Nord ont décidé de relâcher 20 personnes accusées d'espionnage », a annoncé aujourd'hui la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

« Sept des dix prisonniers étaient détenus depuis le mois de novembre dans une prison, située à la frontière du Burkina Fassau », a ajouté la porte-parole.

« Les trois autres détenus avaient été arrêtés plus récemment », a-t-elle précisé.

Consulter le dernier rapport sur la situation des droits de l'homme en Côte d'Ivoire rédigé par la division des droits de l'homme de l'ONUCI.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.