Liberia : la Commission "vérité et réconciliation" commence ses travaux

21 février 2006

La Mission des Nations Unies au Liberia a annoncé aujourd'hui que la Commission « vérité et réconciliation » avait commencé ses activités dans le pays. Elle recevra un don de 500.000 dollars de l'agence des Nations Unies pour le développement.

« Les traumatismes du pays ne disparaîtront pas simplement parce qu'on les ignore », a déclaré hier le Représentant spécial du Secrétaire général au Libéria, Alan Doss, lors de la cérémonie d'ouverture de la Commission, en présence de la présidente Ellen Johnson-Sirleaf, indique un communiqué de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL), paru aujourd'hui à Monrovia.

« Pour de nombreux pays émergeant d'une longue période de guerre et de conflit, le processus de « vérité et réconciliation » s'est révélé être un des meilleurs moyens de fermer les blessures du passé, de faire face à l'impunité et de libérer l'énergie de la population afin qu'elle puisse s'atteler à la tâche urgente de redressement national », a ajouté le Représentant.

Alan Doss a annoncé que le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ferait don de 500.000 dollars afin d'aider la Commission à entamer ses travaux.

La Commission vérité et réconciliation, dont la création était prévue par l'Accord de paix d'Accra d'août 2003, a été formellement mise en place par une loi adoptée en juin 2005. Depuis lors, c'est la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui a suivi le processus de sélection des Commissaires afin que soit respecté un équilibre ethnique et géographique, indique le communiqué de la MINUL.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.