Grippe aviaire : l'OMS s'inquiète de l'accélération de la propagation du virus H5N1 au mois de février

21 février 2006

L'apparition au mois de février du virus de la grippe aviaire dans 13 pays, du Nigeria à l'Inde en passant par la France, montre que le H5N1 se propage de manière rapide chez les volailles et les oiseaux, s'inquiète aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour la santé qui rappelle que le virus ne se transmet pas facilement à l'homme.

L'Iraq, le Nigeria, l'Azerbaïdjan, la Bulgarie, la Grèce, l'Italie, la Slovénie, l'Iran, l'Autriche, l'Allemagne, l'Egypte, l'Inde et la France sont les 13 pays où le virus H5N1 est apparu au mois de février, indique un communiqué de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) publié aujourd'hui à Genève.

Le virus H5N1 a été détecté pour la première fois en Inde le 18 février. Il a été de nouveau détecté en Malaisie, un pays considéré comme débarrassé du virus de la grippe aviaire, s'inquiète l'OMS.

« A part l'Iraq, aucun des 13 pays ayant détecté la présence du virus H5N1 chez des volailles ou des oiseaux n'a rapporté la présence du virus chez l'homme », fait observer l'OMS qui confirme que « le virus ne se transmet pas facilement de l'animal à l'homme ».

« A ce jour, très peu de cas de présence du virus H5N1 chez l'homme ont été signalés. Il s'agit toujours de personnes qui ont été en contact direct avec des animaux infectés », précise l'agence.

Redoutant de plus en plus que le virus H5N1 ne se propage en Afrique de l'Ouest, notamment au Niger, après l'apparition du virus de la grippe aviaire au Nigeria, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) alertait, la semaine dernière, sur les effets dévastateurs d'une épizootie dans cette région déjà éprouvée par la sous-alimentation (voir notre dépêche du 17 février 2006 et celle du 10 février 2006).

Parti de l'Asie orientale en 2003, le virus H5N1 de la grippe aviaire s'est peu à peu répandu en Asie mineure et au Moyen-Orient puis en Europe et en Afrique. A ce jour, 170 personnes ont été contaminées et 92 d'entre elles en sont mortes.

Aujourd'hui, 22 nouveaux cas de grippe aviaire ont été signalés en Allemagne, portant le nombre total de cas avérés dans le pays à 103. Le 18 février, la France confirmait que le virus avait son apparition dans le pays. Le 17 février, les autorités russes confirmaient un 5e cas de grippe aviaire en Russie et un 3e cas était signalé en Autriche. Le 11 février, le H5N1 était détecté sur 5 cygnes et une oie en Grèce et 8 cygnes en Italie.

Le gouvernement iraquien avait confirmé, le 31 janvier dernier, le premier cas, en Iraq, de contamination du virus sur une personne (voir notre dépêche du 31 janvier 2006 et celle du 11 janvier).

En décembre dernier, la grippe aviaire apparaissait en Ukraine. En octobre, le virus faisait son apparition en Turquie provoquant la mort de 4 personnes (voir notre dépêche du 11 janvier 2006). Le même mois, le H5N1 apparaissait pour la première fois en Europe touchant sévèrement la Roumanie et la Croatie.

L'OMS a alerté à plusieurs reprises sur le risque de transmission à l'homme, expliquant que le virus H5N1 pourrait muter pour se transmettre plus facilement de l'animal à l'homme, ce qui pourrait transformer l'épizootie de grippe aviaire en pandémie de grippe humaine.

Pour plus d'informations sur la grippe aviaire, voir la page d'informations de la FAO et le dossier de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.