Le nouvel Envoyé de l'ONU pour la Corne de l'Afrique arrivé à Nairobi

20 février 2006

Le nouvel Envoyé spécial pour la situation humanitaire dans la Corne de l'Afrique, Kjell Magne Bondevik, est arrivé aujourd'hui à Nairobi pour effectuer une première visite de terrain dans une région où 11 millions de personnes sont menacées par la faim et 40% de la population souffre de sous-alimentation.

« En préparant cette visite en tant qu'Envoyé spécial pour la situation humanitaire, mes inquiétudes se sont encore aggravées face à l'ampleur de la crise dans la région », a déclaré Kjell Magne Bondevik, dans un communiqué du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), publié aujourd'hui à New York et à Nairobi.

En proie à des sécheresses répétées, minée par des années de conflits et de malnutrition, la Corne de l'Afrique – Kenya, Ethiopie, Erythrée, Somalie, Djibouti - est l'une des régions où l'insécurité alimentaire est la plus grande dans le monde, rappelle le communiqué.

Au Kenya, Kjell Magne Bondevik rencontrera les membres du gouvernement du Kenya et de la Somalie, des représentants des Nations unies dans la région, d'organisations non gouvernementales et de la Croix Rouge.

L'envoyé de l'ONU se rendra à Turkana, l'une des régions du Kenya les plus touchées par la sécheresse.

Au cours de cette visite, Kjell Magne Bondevik s'efforcera de rendre plus efficace l'action humanitaire et les efforts à plus long terme pour faire face aux causes profondes de l'insécurité alimentaire dans la région, informe OCHA.

Il s'efforcera notamment de renforcer la coopération régionale entre les principales organisations intergouvernementales et plaidera pour la levée de fonds et l'apport d'une expertise technique, de la part des donateurs multilatéraux et bilatéraux, en soutien aux efforts nationaux pour réduire la vulnérabilité de la région.

L'ancien Premier ministre de la Norvège, Kjell Magne Bondevik, avait été nommé, le 3 février dernier, au poste d'Envoyé spécial pour la situation humanitaire dans la Corne de l'Afrique.

Confrontés à une pénurie alimentaire grave du fait de la sécheresse, les paysans et les pasteurs du sud-est de l'Ethiopie sont dans une situation proche de la famine, avait déjà alerté, le 15 février dernier, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui évalue à 18,5 millions de dollars les besoins pour réhabiliter l'élevage et l'agriculture dans le pays.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) avait annoncé, le 13 janvier dernier, que la Corne de l'Afrique serait bientôt confrontée à une catastrophe humanitaire, à moins que des dons n'arrivent rapidement qui permettraient d'acheminer une aide d'urgence à 5,4 millions de personnes.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) avait lancé un appel à hauteur de 16 millions de dollars afin de financer une aide d'urgence destinée à la Corne de l'Afrique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.