Algérie : après des pluies diluviennes, des dizaines de milliers de sans abris, alerte le HCR

13 février 2006

Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région désertique de Tindouf, située dans l'ouest de l'Algérie, ont détruit 50% des logements dans trois camps de réfugiés, laissant 50.000 d'entre eux sans abris, a informé aujourd'hui l'agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Près de 25% du reste de ces maisons de brique et de boue menacent maintenant de s'effondrer à la suite de précipitations anormalement élevées, enregistrées depuis jeudi dernier, indique un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) publié aujourd'hui à Tindouf.

Une opération d'urgence menée par le HCR avec d'autres organismes des Nations Unies a été mise en place, précise le communiqué.

« Nous sommes très préoccupés par les conséquences de ces inondations sur les réfugiés sahraouis qui vivent déjà depuis si longtemps dans des conditions très difficiles », a déclaré Radhouane Nouicer, responsable de cette région pour le HCR.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.