Côte d'Ivoire : le Secrétaire général préoccupé par la poursuite des menaces à l'encontre de l'ONU

6 février 2006

Le Secrétaire général s'est déclaré dimanche « toujours profondément préoccupé par la situation en Côte d'Ivoire, alors que des menaces continuent d'être proférées à l'encontre du personnel des Nations Unies et que, selon des informations, des attaques et manifestations violentes sont organisées ».

Dans un message transmis hier par son porte-parole, le Secrétaire général a exprimé l'espoir que le Conseil de sécurité autorise rapidement « un renforcement des effectifs militaires et policiers de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), qui contribuerait à améliorer la capacité de la Mission à faire face aux défis sécuritaires à Abidjan ».

Le Secrétaire général avait demandé au Conseil de sécurité « un transfert d'urgence et limité de personnels militaires et policiers de la Mission des Nations Unies au Liberia (MINUL) pour renforcer l'ONUCI, dans le cadre de la résolution 1609 (2005) du Conseil et après une évaluation approfondie de la situation au Libéria et en Côte d'Ivoire » (voir notre dépêche du dépêche 3 février 2006).

Le Conseil de sécurité a répondu aujourd'hui partiellement à cette requête en adoptant une résolution à cet effet (voir notre dépêche d'aujourd'hui).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.