Plus de 2 millions de Burundais auront besoin d'une aide alimentaire cette année, alerte le PAM

3 février 2006

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a averti aujourd'hui que 2,2 millions de personnes auront besoin d'une aide alimentaire cette année au Burundi où la pluie manque cruellement pour les récoltes et où « la maladie de la mosaïque » ravage les cultures.

« La rareté des pluies et la maladie de la mosaïque ont un impact considérable sur les récoltes » du Burundi, notamment dans le nord, anciennement considéré comme le grenier à blé du pays, indique un communiqué du Programme alimentaire mondial (PAM) publié aujourd'hui à Bujumbura.

La maladie de la mosaïque menace la production du manioc. Elle est due à un virus qui se propage par le moyen d'un insecte vecteur, la mouche du tabac, et par le fait que les agriculteurs plantent du matériel végétal contaminé. Elle peut provoquer une baisse du rendement ou entraîner une perte totale des cultures.

Selon les dernières estimations, les récoltes seront réduites de moitié dans certaines régions par rapport à l'année précédente et elles ne couvriront pas les besoins alimentaires de base jusqu'à la prochaine saison en juin, a annoncé Gerard Van Dijk, directeur du PAM pour le Burundi.

« Les résultats de l'évaluation mettent en évidence le problème de la faim chronique découlant de la pauvreté extrême au Burundi, pays classifié à revenu faible et pauvre en réserves alimentaires », ajoute le communiqué.

Les familles burundaises dépensent 20 % de plus en produits alimentaires depuis l'année passée alors que les revenus ont diminué de 35%.

« Au moment où la paix s'installe pas à pas, il est navrant que le climat soit un véritable défi journalier pour les Burundais », a déploré le directeur du PAM pour le Burundi.

L'agence des Nations Unies estime qu'un total de 72.000 tonnes d'aide alimentaire est nécessaire pour nourrir plus de 2 millions de personnes jusqu'à la prochaine récolte au mois de juillet.

Il manque 26 millions de dollars pour financer cette aide alimentaire, alerte le PAM.

Au moment où plusieurs contributions importantes sont en voie de négociation, l'agence appelle à leur confirmation rapide afin de pouvoir satisfaire les besoins de base des plus vulnérables quand la crise alimentaire sera à son comble en avril et en mai.

A cette date, les donations de la communauté internationale ont permis de fournir suffisamment de nourriture pour satisfaire les besoins alimentaires de base de la population pendant la saison maigre qui s'étale de novembre à février, mais une aide rapide et continue est maintenant essentielle pour assurer une aide alimentaire jusqu'à la prochaine récolte, précise le PAM

Pour le mois de février, l'agence prévoit de fournir quelques 6.000 tonnes d'aide alimentaire pour plus de 870.000 personnes dans les régions les plus affectées, en coordination avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) qui distribuera également des semences pour assurer une meilleure récolte en juin.

« Ce type d'intervention est crucial si on veut apporter une solution plus structurée au problème récurrent des maigres récoltes. En distribuant une aide alimentaire, notre objectif est d'assurer que les semences sont utilisées pour planter de nouvelles récoltes et ne sont pas mangées », a expliqué Gerard Van Dijk.

Au total, le PAM a distribué plus de 70.000 tonnes de nourriture à plus de 1,7 million de personnes au Burundi avec l'aide de ses ONG partenaires.

En plus des rations de nourriture destinées principalement aux plus vulnérables, plus de 200 thérapeutes et centres d'aide alimentaire sont fournis par le PAM chaque mois dans tout le pays.

L'agence fournit également une ration alimentaire de trois mois aux réfugiés burundais revenant de Tanzanie. Quelque 68.000 rapatriés ont reçu une aide en 2005.

Grâce à son programme alimentaire dans les écoles, le PAM a distribué des repas à 108.000 écoliers.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.