Soudan : la FAO demande 40 millions de dollars pour le relèvement agricole

30 janvier 2006

L'agence des Nations Unies pour l'agriculture a lancé aujourd'hui un appel de fonds d'un montant de 40 millions de dollars en faveur du relèvement agricole au Soudan en 2006, soulignant que l'aide humanitaire doit être associée à une assistance au développement, à plus long terme, afin de garantir une paix durable dans le pays.

« L'appel fait partie du Plan de travail 2006 pour le Soudan, qui énonce les activités à entreprendre par l'ONU et ses partenaires dans le pays durant l'année », indique un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), publié aujourd'hui à Rome.

« Le rôle de la FAO est particulièrement crucial compte tenu de l'importance de l'agriculture dans le pays », a souligné Anne Bauer, directrice de la division des opérations d'urgence et de la réhabilitation à la FAO.

Selon l'agence des Nations Unies, l'agriculture demeure le pilier de l'économie soudanaise, assurant 45 % de son Produit intérieur brut (PIB). Quelque 87 % de la population - dont la grande majorité pratique l'agriculture de subsistance dans des systèmes pluviaux traditionnels vulnérables à la sécheresse et aux ennemis des cultures - dépendent de l'agriculture pour leur sécurité alimentaire et leurs moyens d'existence.

« En dépit des progrès accomplis en 2005, dont l'Accord global de paix entre le gouvernement soudanais et les rebelles du Sud, qui a mis fin à 21 ans de guerre civile, les besoins humanitaires du Soudan pour 2006 sont énormes », rappelle le communiqué.

« Compte tenu du conflit en cours au Darfour dans l'ouest du pays, du risque d'une mauvaise récolte dans certaines parties de Bahr el Ghazal et du Nil Supérieur, du retour de centaines de milliers de Soudanais déplacés et d'autres besoins humanitaires, les secours sont primordiaux pour alléger les souffrances du peuple soudanais », ajoute l'agence.

Cette année, la FAO et ses partenaires fourniront des secours à 5,52 millions de personnes dans tout le pays, dont 2,5 millions au Darfour et 680.000 rapatriés du conflit Nord-Sud.

L'aide humanitaire proposée par la FAO pour le Soudan en 2006 comprend la distribution de semences et d'outils, de matériel de pêche et de médicaments vétérinaires à des centaines de milliers de familles agricoles vulnérables, en particulier des rapatriés et des personnes déplacées à l'intérieur du pays, ainsi que la coordination générale de l'assistance agricole dans le pays.

La FAO préconise aussi une assistance à plus long terme. Dans le secteur agricole, « ceci comporte l'introduction de nouvelles techniques, notamment la formation à des méthodologies améliorées de livraison de services communautaires de santé animale, d'agro-alimentaire et de multiplication locale des semences ».

« Le soutien au régime foncier est un autre thème important, car les différends sur la terre et les droits de propriété sont une cause fondamentale de conflits dans le pays », indique le communiqué.

« Les programmes de la FAO se concentrent non seulement sur la fourniture de biens matériels mais aussi sur le renforcement des connaissances et des aptitudes des populations vulnérables afin qu'elles soient en mesure de mieux affronter les chocs futurs », conclut l'agence des Nations Unies.

Deux millions de déplacés, de même que la moitié de la population du Darfour, soit trois millions de personnes, ne survivent que grâce à l'aide internationale, rappelait le Secrétaire général le 25 janvier dernier (voir notre dépêche du 25 janvier 2006).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.