Darfour : le Secrétaire général appelle toutes les parties à cesser les hostilités

27 janvier 2006

Préoccupé par le regain considérable de violence dans la région de Jebel Marra, au Darfour, en particulier par les violents combats observés dans les zones de Golo et de Shearia, le Secrétaire général a appelé toutes les parties à cesser immédiatement les hostilités.

« Le Secrétaire général est profondément préoccupé par le regain considérable de violence dans la région de Jebel Marra, au Darfour, en particulier par les violents combats observés dans les zones de Golo et de Shearia, qui ont contraint les agences humanitaires à quitter les lieux », indique un message transmis aujourd'hui par son porte-parole.

Dans son message, le Secrétaire général a aussi condamné « l'attaque perpétrée à Golo par les forces de l'Armée de libération du Soudan et appelle toutes les parties à cesser immédiatement les hostilités ».

Il a enfin réitéré « son appel à toutes les parties au conflit pour qu'elles respectent les accords et les dispositions du droit humanitaire international ».

« Seul un règlement négocié permettra de trouver une solution durable à ce conflit », a insisté le Secrétaire général.

Dans une tribune publiée mercredi dans le « Washington Post », le Secrétaire général affirmait que la dégradation de la situation au Darfour est telle que le passage d'une force de l'Union africaine à une opération des Nations Unies est désormais inévitable.

Kofi Annan appelait le Conseil de sécurité, jugé « sur la sellette », à « rapidement prendre une décision ferme » (voir notre dépêche du 25 janvier 2006).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.