Tchétchénie et Ingouchie : le PAM appelle à une aide alimentaire d'urgence

26 janvier 2006
Tchétchénie (archives)

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a demandé aujourd'hui des fonds, de toute urgence, pour reprendre la distribution de rations alimentaires à des milliers de personnes en Tchétchénie et en Ingouchie, confrontés à un hiver particulièrement rude.

« Il y a deux mois, des fonds insuffisants avaient contraint le PAM à suspendre son aide à quelque 150.000 personnes dans la région » de la Tchétchénie et de l'Ingouchie, indique un communiqué publié aujourd'hui à Moscou.

« Des promesses d'aide supplémentaire ne se sont toujous pas matérialisées. Le PAM n'a reçu à ce jour que 12% des 22 millions de dollars nécessaires pour l'action qu'elle va mener sur le terrain pendant un an », ajoute le communiqué.

« La Russie subit l'hiver le plus froid depuis plus de 25 ans avec l'annonce de dizaines de morts suite à la chute des températures à moins 33 degrés centigrade dans certaines parties du pays », précise le PAM.

« Cette année, le climat a été particulièrement rude. C'est une situation terrible, ces personnes très pauvres qui ont déjà traversé des années de souffrance doivent maintenant affronter des températures dangereusement froides sans nourriture », insiste Chris Czerwinski, responsable du PAM en Russie.

« Les opérations actuelles, qui prévoient de fournir 36.368 tonnes de produits alimentaires à un total de 250.000 personnes, manquent considérablement de produits de première nécessité comme la farine, l'huile, le millet et le sel », affirme le communiqué.

« Les conflits internes en Tchétchénie, qui ont commencé en septembre 1999, ont causé la fuite de milliers de personnes dans les régions voisines. Une sécurité précaire continue a empêché la plupart des réfugiés de retourner chez eux. Quelque 37.000 Tchétchènes déplacés ont réussi à rentrer chez eux, mais vivent à présent dans des conditions très difficiles et luttent pour survivre au milieu d'une région dévastée », selon le PAM.

Le PAM fournit normalement de la nourriture pour un tiers de la population Tchétchène, dont 120.000 personnes de la population la plus vulnérable de la république, 26.500 dans l'Ingouchie voisine et 131.000 enfants des écoles primaires et secondaires dans 409 institutions scolaires de 14 districts Tchétchènes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.