Sécheresse au Kenya : le PAM tire la sonnette d'alarme

25 janvier 2006

Le Programme alimentaire mondial a mis en garde aujourd'hui contre une possible « catastrophe humanitaire » qui pourrait toucher, dans les semaines à venir, quelque 2,5 millions de personnes, dans l'est et le nord du Kenya, en proie à la sécheresse, si des dons ne sont pas faits immédiatement pour continuer l'aide alimentaire.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) ne pourra plus apporter d'aide alimentaire d'ici à quelques semaines, si des dons ne sont pas faits immédiatement », prévient un communiqué publié aujourd'hui à Nairobi.

« Depuis notre dernier appel, lancé en décembre, nous avons reçu très peu de dons en comparaison de nos besoins », a déclaré le directeur du PAM, James Morris.

« Nos stocks sont très bas et insuffisants pour les distributions du mois de février. Sans donations, nous ne pourrons nourrir qu'une fraction des 1,2 millions de personnes dont nous nous occupons actuellement », a précisé James Morris. « Sans compter qu'il faudra nourrir 2,5 millions de personnes ou plus à partir du mois de février, a-t-il ajouté.

« Depuis des mois, nous mettons en garde contre la sécheresse au Kenya et lançons des appels à contribution pour sauver des vies face à la sécheresse au Kenya », a ajouté Tesema Negash, directrice du PAM au Kenya.

« Nous lançons maintenant un appel d'urgence. Si nous ne recevons aucune contribution maintenant, il est très possible que le Kenya doive faire face à une catastrophe humanitaire dans les mois qui viennent », a insisté Tesema Negash.

Le PAM demande 350.000 tonnes de nourriture, estimées à 238 millions de dollars, pour nourrir 2,5 millions de personnes au Kenya cette année.

Le 13 janvier dernier, le PAM avait déjà annoncé que la corne de l'Afrique, ravagée par la sécheresse, serait bientôt confrontée à une catastrophe humanitaire qui pourrait toucher au total 5,4 millions de personnes, si des dons n'étaient pas faits immédiatement (voir le communiqué et notre dépêche du 13 janvier 2006).

Le 2 novembre dernier, le PAM réitérait son appel de fonds d'un montant de 25 millions de dollars pour venir en aide à un 1,2 millions de personnes au Kenya (voir notre dépêche du 2 novembre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.