L'ancien président Bush, Envoyé de l'ONU, achève sa visite au Pakistan

17 janvier 2006

L'Envoyé spécial du Secrétaire général pour le tremblement de terre en Asie du Sud, George H. Bush, a achevé aujourd'hui une visite de deux jours au Pakistan où il a rencontré le président pakistanais Pervez Musharraf et rendu visite à des rescapés, réfugiés dans un camp de Islamabad.

« L'esprit des habitants de ce camp est admirable. Ils veulent rentrer pour reconstruire et je suis vraiment impressionné », a déclaré l'ancien président des Etats-Unis dont les propos ont été rapportés aujourd'hui par la Coordination des affaires humanitaires des Nations Unies au Pakistan.

George H. Bush a également salué le travail des agences des Nations Unies sur le terrain, « qui se démènent pour sauver des vies ».

« Les circuits d'approvisionnement des biens de première nécessité doivent rester ouverts afin que les rescapés du séisme puissent survivre à l'hiver particulièrement rude que connaît le Pakistan », a insisté l'ancien président américain.

Le déplacement en hélicoptère de George H. Bush, prévu dans l'une des zones les plus touchées, située dans la partie du Cachemire administrée par le Pakistan, a été annulé en raison des mauvaises conditions météorologiques, a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, à New York.

L'ancien président des Etats-Unis, avait été nommé, le 15 décembre dernier, « Envoyé spécial pour la catastrophe entraînée par le tremblement de terre en Asie du Sud » pour diriger l'effort global du système des Nations Unies dans la région (voir notre dépêche du 16 janvier 2006 et celle du 16 décembre 2005).

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,6 sur l'échelle de Richter, qui a frappé l'Asie du Sud le 8 octobre dernier, a fait plus de 73.000 morts et 69.000 blessés au Pakistan et 1.300 morts en Inde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.