Ashraf Qazi condamne les récentes violences en Irak

12 janvier 2006

Le représentant spécial du Secrétaire général pour l'Irak a dénoncé aujourd'hui les massacres qui ont eu lieu récemment dans le pays et appelé la population iraquienne à exiger de ses dirigeants une protection civile efficace et une promotion active de l'état de droit.

Condamnant « la montée de la violence depuis les élections, causant la mort de nombreux citoyens irakiens et blessant beaucoup d'autres, notamment à Bagdad et Kerbala », Ashraf Qazi a affirmé, dans une déclaration publiée aujourd'hui à Bagdad, que les attaques semblaient planifiées dans le but de provoquer de nouvelles tensions intercommunautaires.

Le représentant spécial a appelé dirigeants politiques et chefs religieux à calmer les esprits, et a exprimé son profond soutien aux Irakiens de la rue, de plus en plus nombreux à réclamer la fin des violences.

Ashraf Qazi a aussi appelé la population iraquienne à ce qu'elle exige de ses leaders politiques qu'ils reconnaissent l'importance primordiale du respect de la dignité humaine, de la protection des civils, de l'état de droit et de son application par les forces de sécurité.

« Le futur de l'Irak dépend d'un respect fondamental des droits de l'homme, » a déclaré Ashraf Qazi. « Ceux qui sont impliqués dans la construction de l'avenir politique de l'Irak ont montré durant les élections qu'ils pouvaient assurer une période de calme et d'apaisement. Il est tout autant primordial que la formation d'un nouveau gouvernement se fasse dans une atmosphère libérée de toute forme d'intimidation » a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.