Soudan : l'Envoyé de l'ONU appelle les parties à accélérer les négociations de paix sur le Darfour

9 janvier 2006

Alors qu'une récente attaque a fait un mort et plusieurs blessés parmi les soldats de la Mission de l'Union africaine, l'Envoyé de l'ONU au Soudan a exhorté les parties à accélérer les pourparlers de paix sur le Darfour, afin de conclure les négociations à Abuja.

« Jan Pronk a effectué une visite de trois jours à Abuja du 5 au 7 janvier afin de discuter avec les différentes parties, les médiateurs et les observateurs internationaux des progrès des pourparlers de paix sur le Darfour », indique un communiqué de Radhia Achouri, porte-parole de la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS selon son acronyme anglais) publié aujourd'hui à Khartoum.

A l'issue de rencontres avec l'ensemble des parties prenantes, dont les mouvements rebelles et la délégation du gouvernement d'Unité nationale, il a « prié instamment les parties d'accélérer la vitesse des négociations afin de faire en sorte que la septième série de négociations soit la dernière ».

Jan Pronk a aussi demandé d'urgence un « réalignement des priorités dans les négociations de façon à se concentrer davantage sur l'obtention d'un accord rapide concernant les problèmes de sécurité dans la région ».

La Mission de l'ONU rapporte que la situation sécuritaire dans l'Ouest du Darfour reste explosive suite à l'embuscade perpétrée contre un convoi de l'Union africaine ainsi que des rapports successifs de renforcement des troupes des Forces de l'alliance soudanaise (Sudan Alliance Forces).

Un soldat de l'Union africaine a été tué et quatre autres blessés, indique le communiqué, qui signale que les auteurs de l'attaque ne sont pas encore identifiés.

Par ailleurs, a indiqué la porte-parole de l'UNMIS, le Représentant spécial et le ministre des Affaires étrangères du Soudan ont mené ensemble à Khartoum le 7 janvier une réunion du Mécanisme conjoint d'application (JIM selon son acronyme anglais) de la déclaration commune publiée à l'occasion de la visite du Secrétaire général de l'ONU au Soudan le 4 juillet 2004 (voir notre dépêche du 4 juillet 2004).

Par cette déclaration, le gouvernement du Soudan s'engageait à « s'employer immédiatement à commencer le désarmement des Djandjawids [les milices qui sont accusées d'avoir pris une part majeure dans les attaques lancées contre certaines ethnies du Darfour] et de tous les autres groupes armés illégaux, à déployer des forces de police robustes, crédibles et respectées dans tous les secteurs où se trouvent des personnes déplacées à l'intérieur du pays et dans ceux où des attaques sont susceptibles de se produire. »

Lors de cette première réunion depuis l'établissement du gouvernement d'Unité nationale, les discussions se sont centrées autour de la situation sécuritaire dans la région du Darfour ainsi que de l'accès de l'aide humanitaire. Les conclusions de la réunion comprennent un accord prévoyant des réunions plus fréquentes du JIM et la visite du JIM au Darfour au mois de février, a déclaré la porte-parole de l'UNMIS.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.