Pakistan : fortes neiges et pluies aggravent la situation des survivants du tremblement de terre

3 janvier 2006

La Coordination humanitaire des Nations Unies indique aujourd'hui que les lourdes neiges en altitude et les fortes pluies qui ont causé des inondations ce week-end ont rendu la situation encore plus difficile pour les survivants du tremblement de terre, coupant aussi les principales routes d'approvisionnement.

« Les agences des Nations Unies travaillent en coopération avec leurs partenaires pour sortir les familles touchées des tentes endommagées et les reloger dans des endroits plus secs. Elles fournissent aussi des biscuits à haute valeur énergétique et des dates aux familles qui n'ont pas été en mesure de cuisiner à cause du mauvais temps », a indiqué aujourd'hui le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU, à New York.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), en raison des fortes neiges, des éboulements de terrain et des coulées de boue, la majorité des routes utilisées par les Nations Unies et les autres agences humanitaires pour la distribution des fournitures de secours ont été fermées ou déclarées trop dangereuses, et de nombreux vols d'hélicoptères ont été annulés, a précisé le porte-parole.

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé le 23 décembre dernier qu'il renforçait ses opérations d'équipement contre le froid et les mesures pour prévenir les risques d'incendie dans les tentes (voir notre dépêche du 23 décembre 2005).

Voir, sur le site d'OCHA, la page consacrée aux secours aux victimes du tremblement de terre au Pakistan.

- Dossier Tremblement de terre en Asie du Sud du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.