Népal : Kofi Annan préoccupé par une possible reprise des combats après l'expiration de la trêve le 2 janvier prochain

30 décembre 2005

Le Secrétaire général s'est déclaré aujourd'hui gravement préoccupé par une possible reprise des combats au Népal après l'expiration, le 2 janvier 2006, du cessez-le-feu unilatéral de quatre mois décrété par le parti communiste du Népal (maoïste)/(CPN-M).

« Kofi Annan regrette qu'en dépit des appels pressants de plusieurs acteurs nationaux et internationaux, y compris ses propres appels, aucun progrès n'ait été apparemment fait vers la conclusion d'une trêve entre le gouvernement du Népal et le CPN-M », indique aujourd'hui une déclaration transmise par son porte-parole.

« Le peuple du Népal, qui a bénéficié de la désescalade de la violence au cours des quatre derniers mois, risque de subir les conséquences dévastatrices d'une reprise des combats », a prévenu le Secrétaire général.

« Dans l'intérêt de la paix et du bien-être des civils sur l'ensemble du territoire, le Secrétaire général réitère de nouveau son appel au gouvernement du Népal à décréter en retour un cessez-le-feu et au CPN-M à proroger son cessez-le-feu unilatéral », affirme le message.

Kofi Annan rappelle que les Nations Unies demeurent disposées à les assister dans la réalisation de cet objectif dans la mesure où les parties le souhaiteraient.

Le 2 décembre dernier, le Secrétaire général s'était félicité de la décision du parti communiste du Népal (maoïste) de proroger d'un mois le cessez-le-feu déclaré en septembre dernier (voir notre dépêche du 2 décembre 2005).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.