MONUC : Vaste opération militaire dans le Nord-Est de la RDC

27 décembre 2005

La Mission de l'ONU en RDC indique aujourd'hui que près de 4000 soldats de l'armée nationale de la RDC mènent actuellement trois opérations distinctes, avec l'appui de 1000 Casques bleus, dans le Nord-Est du pays, afin de mettre un terme aux exactions des groupes armés contre la population.

Une première opération, intitulée 'Ituri Eden', est menée « contre le groupe armé de Peter Karim Udaga (ex-FNI-front nationaliste et intégrationniste-) avec pour objectif de restaurer définitivement l'autorité de l'Etat congolais » dans le secteur occupé, indique un communiqué de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) publié aujourd'hui à Kinshasa.

« 1500 soldats des FARDC et 300 casques bleus népalais y sont engagés ». Selon le communiqué, plusieurs miliciens auraient été tués lors de ces combats. Les FARDC [Forces armées de la RDC, l'armée nationale congolaise] pour leur part feraient état de pertes dans leurs rangs.

La deuxième opération, dénommée 'Ituri Edifice', se déroule à environ 75 km au Sud Ouest de Bunia dans la région de Boga - Bukringi. Elle fait suite à des informations relatives au regroupement d'éléments armés appartenant à l'ex-milice FRPI dans cette région.

« Il y a un mois, ceux-ci avaient réussi à s'échapper lors des opérations ayant permis de prendre le contrôle de Semiliki à la frontière avec l'Ouganda. Le 20 décembre, ces ex-miliciens ont lancé une attaque meurtrière contre une position isolée des FARDC, tuant 9 soldats congolais à Bukuringi », indique le communiqué.

Selon la MONUC, le but de l'opération, au cours des prochains jours, est de « mettre un terme aux activités criminelles de ce groupe armé ».

La troisième opération, dénommée 'North Night Finale', se déroule au Nord Kivu, dans le secteur Eringeti et Rwenzori, à 250 km au Nord de Goma. L'opération conjointe est menée par 3500 soldats des FARDC et 600 casques bleus indiens.

Elle est conduite contre les ADF/ NALU (Allied Democratic Forces, National Army for the Liberation of Uganda), un groupe rebelle ougandais coupable d'activités criminelles, principalement de braconnage et de trafics.

La présence du groupe rebelle est une source permanente d'insécurité pour la population locale. Ce dernier a rejeté toutes les propositions de désarmement assorties d'une amnistie et d'un rapatriement en Ouganda.

Dans l'action, indique la Mission de l'ONU, un Casque bleu indien a été tué et 4 autres ont été blessés dont l'un sérieusement. Les FARDC déplorent pour leur part 3 morts et 16 blessés depuis le début de l'opération North Night Finale, tandis que 35 rebelles ADF/ NALU ont été tués.

« La MONUC fournit un appui en transport terrestre et aérien, en provisions, en eau, en carburant et en soutien sanitaire. Dans cet engagement, les FARDC et les Casques bleus disposent de l'appui aérien des hélicoptères d'attaque de la Brigade du Nord Kivu pour leur assurer une supériorité de manœuvre et de feu », précise enfin le communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.