Le président du Tribunal pénal international pour le Rwanda poursuit ses travaux à un rythme accéléré

15 décembre 2005

Présentant un bilan de l'action menée par le Tribunal pénal International pour le Rwanda au Conseil de sécurité, son président a estimé que, même s'il restait encore beaucoup à faire, les travaux s'accomplissaient à un rythme effréné.

Présentant un bilan de l'action menée par le Tribunal pénal International pénal international pour le Rwanda au Conseil de sécurité, son président a estimé que, même s'il restait encore beaucoup à faire, les travaux s'accomplissaient à un rythme effréné.

Erik Møse, président du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a annoncé, aux membres du Conseil de sécurité réunis aujourd'hui en séance publique, que 52 affaires avaient été entendues ou étaient actuellement en cours.

Depuis le début des premiers procès en 1997, 26 jugements ont été prononcés. En janvier 2006, le nombre de dossiers clos s'élèvera à 27, a ajouté le président.

Erik Møse a précisé que 17 détenus attendaient toujours leur procès.

Concernant l'arrestation des fugitifs, il a rappelé le caractère « absolument essentiel » de la coopération des États.

Le président a aussi voulu attirer l'attention du Conseil de sécurité la réinstallation des personnes acquittées. Aujourd'hui, 2 des 4 personnes concernées sont toujours à Arusha alors qu'elles ont été jugées le 25 février 2004.

Pour sa part, Hassan B. Jallow, procureur du TPIR a souligné que son Bureau se concentrait sur les allégations faites contre le Front patriotique rwandais (FPR).

Le FPR est le mouvement armé rebelle fondé en 1987 par des Tutsi rwandais exilés en Ouganda et dirigé par Paul Kagame qui a renversé le pouvoir hutu rwandais en juillet 1994, mettant fin au génocide qui avait éclaté en avril 1994.

« Après les premières évaluations, il est devenu nécessaire d'enquêter plus avant », a-t-il affirmé.

« Malgré les derniers succès, la poursuite et l'arrestation des 19 fugitifs demeurent un défi majeur pour le Tribunal », a-t-il par ailleurs prévenu.

Voir le compte-rendu des interventions au Conseil de sécurité dans le communiqué de presse de l'ONU.

image• Retransmission de la séance du Conseil de sécurité[3h40mn/font>

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.