Kofi Annan appelle à l'adoption d'une convention internationale pour la protection des handicapés

5 décembre 2005

A l'occasion de la Journée internationale des handicapés célébrée le 3 décembre, le Secrétaire général a rappelé que les sociétés qui négligent d'intégrer les handicapés se privent des contributions précieuses qu'ils peuvent apporter. Il a appelé à l'adoption d'une convention pour la protection des handicapés, qui représentent le plus important groupe minoritaire dans le monde.

« Les handicapés sont dans leur grande majorité pauvres et davantage touchés par le chômage et connaissent un taux de mortalité supérieur à la moyenne. Trop souvent, ils ne jouissent pas complètement de leurs droits civils, politiques, sociaux, culturels et économiques », a déploré le Secrétaire général dans un message diffusé le 3 décembre à l'occasion de la Journée internationale des handicapés.

« Très longtemps, leurs droits ont été négligés. Les choses ont changé récemment, à mesure que progressaient les efforts entrepris un peu partout dans le monde en vue de garantir que les handicapés puissent participer au développement et en bénéficier. Mais il reste encore beaucoup à faire pour assurer la pleine intégration des handicapés », a estimé Kofi Annan.

Pour qu'il y ait participation égale, il faut non seulement lever les obstacles d'ordre environnemental, social et juridique qui marginalisent les handicapés, mais aussi faire en sorte que ceux-ci puissent avoir le même accès que tout un chacun à l'emploi, à l'éducation, aux services de santé, à l'information ainsi qu'à d'autres prestations, a-t-il souligné.

« La réalisation de ces objectifs dépend pour beaucoup des négociations en cours sur la Convention internationale globale et intégrée pour la protection et la promotion des droits et de la dignité des handicapés. J'appuie les efforts du Comité spécial et espère que les négociations auront une issue positive », a affirmé le Secrétaire général.

« En cette Journée internationale des handicapés, souvenons-nous que les sociétés qui négligent d'intégrer les handicapés se privent des contributions précieuses qu'ils peuvent apporter », a insisté Kofi Annan.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.