FAO : la faim tue chaque année 6 millions d'enfants dans le monde

22 novembre 2005

Près de 6 millions d'enfants dans le monde meurent chaque année de maladies liées à la faim et à la malnutrition et 852 millions de personnes sont actuellement sous-alimentées, annonce l'agence des Nations Unies pour l'alimentation qui publie aujourd'hui son rapport annuel sur l'insécurité alimentaire.

« La plupart de ces enfants meurent de maladies infectieuses curables, notamment de diarrhée, de pneumonie, du paludisme ou de la rougeole, et qui auraient survécu si leurs constitutions physiques et leurs systèmes immunitaires n'avaient pas été affaiblis par la faim et la malnutrition », indique un communiqué de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et de l'agriculture (FAO), publié aujourd'hui à Rome, à l'occasion du lancement de son rapport annuel.

Intitulé « L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde », le rapport souligne l'importance d'éliminer la faim dans la monde, objectif du sommet mondial de l'alimentation, qui s'est tenu en 1996 à Rome, ou de réduire de moitié, d'ici à 2015, la faim dans le monde, premier des objectifs du Millénaire pour le développement (ODM).

« La communauté internationale est loin d'atteindre les objectifs du Millénaire et du sommet mondial de l'alimentation », a déclaré Jacques Diouf, qui a été réélu samedi dernier à la tête de la FAO pour un troisième mandat.

« Si chacune des régions en développement continue à réduire la faim au rythme actuel, seules l'Amérique du Sud et les Caraïbes atteindront l'objectif du Millénaire pour le développement consistant à réduire de moitié la proportion de personnes souffrant de la faim. Aucune n'atteindra l'objectif plus ambitieux du sommet mondial de l'alimentation qui était d'éliminer la faim dans le monde », a ajouté Jacques Diouf.

La région Asie-Pacifique a, elle aussi, de bonnes chances d'atteindre l'objectif si le rythme des progrès est légèrement intensifié dans les prochaines années.

Au Proche-Orient et en Afrique du Nord, la prévalence de la faim est faible, mais elle augmente.

En Afrique subsaharienne, la prévalence de la sous-alimentation a très légèrement fléchi. La région devra intensifier considérablement son action pour atteindre l'objectif du Millénaire.

Selon les dernières estimations de la FAO, au cours de la période 2000-2002, 852 millions de personnes étaient sous-alimentées dans le monde – dont 815 millions de personnes dans les pays en développement, 28 millions dans les pays en transition et 9 millions dans les pays industriels.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.