Iraq : Louise Arbour réclame une enquête indépendante sur les conditions de détention

18 novembre 2005

Après les récentes accusations de mauvais traitements infligés à des détenus d'une prison relevant du ministère de l'Intérieur iraquien, Louise Arbour, Haut Commissaire aux droits de l'homme, a exhorté aujourd'hui le gouvernement à ouvrir une enquête internationale sur les conditions de détention en Iraq.

« Les informations selon lesquelles de mauvais traitements auraient été infligés à des détenus, dans un bâtiment du ministère iraquien de l'intérieur, soulèvent de nombreuses interrogations quant aux conditions de détention dans ce pays », indique un communiqué du Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme (HCDC), publié aujourd'hui à Genève.

Saluant l'annonce faite par le gouvernement iraquien de l'ouverture d'une enquête, la Haut Commissaire a toutefois estimé qu'à la lumière du caractère apparemment systématique et de l'ampleur des sévices, et en raison de l'importance de la confiance du public dans toute enquête, les autorités devaient appeler à l'ouverture d'une enquête indépendante et internationale.

« Un regard international aiderait les autorités à s'emparer des problèmes dans le système carcéral d'une manière impartiale et objective », a affirmé Louise Arbour.

La Haut Commissaire s'est également déclarée préoccupée par le nombre considérable de détenus en Iraq.

Le Secrétaire général s'était déclaré mercredi dernier « profondément préoccupé » par cette question et avait rappelé que « les Nations Unies ont à plusieurs reprises exprimé leur inquiétude au sujet de la poursuite des violations des droits de l'homme en Iraq, en particulier l'absence de garanties d'une procédure régulière pour les détenus et les sévices qui leur sont infligés » (voir notre dépêche du 16 novembre 2005).

Selon les informations parues dans la presse, le gouvernement iraquien avait annoncé l'ouverture d'une enquête interne, après la découverte, la semaine dernière, de 173 hommes et adolescents victimes de mauvais traitements.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.