Kofi Annan au Pakistan pour une conférence des donateurs en faveur de la reconstruction

17 novembre 2005

Le Secrétaire général va lancer samedi, lors d'une conférence des donateurs, un plan d'action des Nations Unies pour le relèvement et la reconstruction du pays frappé par un tremblement de terre le 8 octobre dernier qui a fait plus de 70.000 victimes.

Le Secrétaire général est arrivé aujourd'hui au Pakistan, où il participera à la conférence des donateurs pour le relèvement puis la reconstruction après le tremblement de terre, qui doit se tenir samedi prochain, a informé la porte-parole adjointe du Secrétaire général, Marie Okabe, lors de son point de presse quotidien, au siège de l'ONU à New York.

A l'issue d'une rencontre à l'aéroport avec le ministre des Affaires étrangères du Pakistan, Khursid Mahmoud Kasuri, Kofi Annan a dit que des ressources importantes étaient encore nécessaires pour répondre à la catastrophe.

Il a ajouté que le projet de relèvement ne pas prévoyait pas seulement la reconstruction des maisons détruites, mais leur reconstruction de manière à résister à un nouveau désastre.

Le Secrétaire général a aussi rencontré l'équipe des Nations Unies chargée des secours, qui lui a présenté un exposé de la situation.

Demain, a ajouté la porte-parole, il se rendra dans les régions les plus touchées par le séisme, notamment la ville de Muzaffarabad, proche de l'épicentre.

L'ONU a présenté hier un plan détaillé d'assistance au relèvement qui ouvrira une phase transitoire pour les millions de personnes affectées par le séisme du 8 octobre dernier, pendant les 12 ou 18 prochains mois, indique un communiqué du centre d'information des Nations Unies à Islamabad, capitale du Pakistan.

Ce plan prévoit qu'il faudra près de 398 millions de dollars pour aider la population dans dix secteurs : l'habitat, l'emploi et l'agriculture, la gouvernance, l'environnement, l'éducation, la protection, la nourriture et la nutrition, la santé, l'eau et l'assainissement.

« Le séisme, qui a fait plus de 73.000 victimes, a détruit en totalité de nombreuses communautés de tout le Nord du Pakistan. Le fonctionnement des services publics est gravement entravé, du fait que les documents sont recouverts sous les décombres et que les fonctionnaires sont démoralisés. Les écoles sont détruites et l'infrastructure de base, notamment les conduites d'eau et les routes, a disparu.

La phase de relèvement jettera les bases de la reconstruction, a déclaré Jan Vandemoortele, Coordonnateur humanitaire des Nations Unies pour le Pakistan, qui a expliqué que le plan sera au centre des discussions de la conférence de samedi prochain.

Le 26 octobre dernier, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) avait doublé le montant de son appel d'urgence, c'est-à-dire son estimation des besoins, pour apporter une aide aux victimes du tremblement de terre au Pakistan, passant de 312 millions de dollars à 550 millions de dollars (voir notre dépêche du 26 octobre 2005).

- Dossier Pakistan du site de l'ONU

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.